:: Admission  
Pour entrer à l'INA

Pour entrer à l’INA (formation initiale sur concours), il faut :

1. Avoir suivi le cycle préparatoire organisé chaque année.

2. Avoir un classement parmi les 50 premiers (le nombre admis) à l’issue des épreuves écrites et orales qui ont lieu après le cycle préparatoire.

Qui peut se présenter au cycle préparatoire ?

Toute personne titulaire d’au moins une licence (bac + 4), âgée de 35 ans au maximum, ayant effectué le service militaire (ou en être dispensée), qu’elle soit fonctionnaire, agent public ou pas. Toutefois, les fonctionnaires / agent publics doivent fournir l’accord du ministre dont ils dépendent.

Bien que les règlements de l’INA acceptent en principe les élèves étrangers, ce concours n’est ouvert pour l’instant qu’aux syriens et palestiniens séjournant en Syrie. Pour admettre les ressortissants des autres pays, il faut au préalable mettre en place un système de cycles internationaux.

Quand et où présenter sa candidature ?

l’INA annonce en septembre généralement l’ouverture des candidatures pour le cycle préparatoire (qui a lieu à partir de janvier de l’année qui suit), une circulaire est adressée à l’ensembles des administrations et organismes de l’Etat pour permettre aux fonctionnaires intéressés de se présenter au dit cycle.

Qu’est-ce que le cycle préparatoire ?

Un cycle de formation de 6 mois organisé chaque année (entre début janvier et début juillet) à l’INA (Tell) et aux autres centres des mouhafazats (Alep, Lattaquié, Homs, Deir Ezzor). Ce cycle a pour objectif de préparer les candidats aux concours d’entrée. Avoir suivi un cycle préparatoire est une condition nécessaire pour se présenter au concours d’entrée.

Les enseignements fournis au cycle préparatoire relèvent de trois « matières » : économie et gestion, Droit, culture générale.

Un arrêté du premier ministre fixe la liste des fonctionnaires admis pour suivre le cycle préparatoire et sert à justifier l’absence de ceux-ci jusqu’à la fin des épreuves écrites et pour la semaine des épreuves orales.

Le montant des frais de scolarité du cycle préparatoire est déterminé chaque année, il est de 20,000 L . S. pour le cycle de 2012. Pour les candidats fonctionnaires, les frais d’inscription sont pris en charge par leur administration d’origine ; et seront pris en charge par les candidats non fonctionnaires.

Une attestation de formation en administration publique est délivrée aux personnes ayant suivi le cycle préparatoire.

Quelles sont les épreuves du concours d’admission ?

Ces épreuves respectent un code d'éthiques et des critère dignes des institutions similaires les plus prestigieuses. Une importance particulière est accordée à :

- La transparence : l’INA fait recours à des procédures et à des mesures supplémentaires pour garantir la transparence et "l’honnêteté" de la procédure de correction des copies et de celle des épreuves orales (certaines sont expliquée au règlement intérieur).

- Les capacité de réflexions, d’analyse, de raisonnement et d’argumentation( plutôt qu'aux questions qui appellent à l’apprentissage "par cœur").

Les épreuves sont de deux types :

- Les épreuves écrites

Elles ont lieu, demi juillet, et consistent en cinq épreuves dont chacune est notée sur 100 points :

§ Economie et gestion publique.

§ Droit public.

§ Culture générale.

§ Langue étrangère (français ou anglais au choix)

§ Questionnaires aux choix multiples (Q.C.M)

Les Q.C.M sont des questions sur l’ensemble de trois matières : (économie – droit – culture générale).

- Les épreuves orales

Elles ont lieu, demi octobre, et seulement les 100 premiers au classement général après les épreuves écrites se présentent aux épreuves orales qui sont au nombre de trois :

§ Oral de spécialité au choix, (parmi les mêmes matières des épreuves écrites)

sur 100

§ Oral de motivation

sur 200

§ Oral de langue étrangère au choix.

sur 75

§ Oral de la deuxième langue étrangère (facultatif, points supplémentaires)

sur 25

Le résultat final des candidats sera calculé selon le total des notes de deux épreuves (écrites et orales) et de l’entretien de motivation.

Les élèves admis à l’INA doivent confirmer leur désir d'y entrer.

Les candidats non admis peuvent se présenter aux concours des années suivantes sans avoir besoin de suivre à nouveau le cycle préparatoire.

Et après l’admission à l’INA ?

Pendant les deux années de scolarité à l'INA, les fonctionnaires et agents de l'Etat continuent à recevoir leur salaire de leur ancienne administration, tandis que les non fonctionnaire bénéficient automatiquement d'une bourse égale au même salaire d'affectation d'un fonctionnaire titulaire du même diplôme. Un arrêté du premier ministre fixe l'affectation (ou le transfert pour ceux qui sont déjà fonctionnaires) des élèves à leur sortie de l'INA.