:: Présentation  
Coopération internationale

L'Institut National d'Administration participe à plusieurs activités de coopération internationale en relation avec la réforme administrative. Le degré de participation va de la gestion directe à la coordination à la participation aux travaux. Les activités de l'Ina dans ce domaine peuvent être regroupées sous deux principaux axes :

v Gérer et coordonner des programmes de coopération internationale relevant du domaine de la formation administrative

Etant une institution œuvrant dans le domaine de la formation de cadres de la fonction publique, l'Ina est responsable de la coordination de programmes de coopération portant sur la réforme administrative comme le programme EuroMed de formation des Administrations Publiques (EMPTA).

· Qu'est-ce que l'EuroMed ?

Le partenariat Euromed, dit aussi Processus de Barcelone, a été créé en 1995à Barcelone, à l'initiative de l'Union européenne(UE) et de dix autres États riverains de la merMéditerranée. EUROMED rassemble, désormais, les 27 États membres de l'UE et douze États du sud de la Méditerranée.

Le processus de Barcelone a été lancé en novembre 1995 et a donné naissance à une alliancereposant sur les principes de l'appropriation commune, du dialogueet de la coopération. La déclaration de Barcelone, faite à l'issue du sommet constitutif, énonce les principaux objectifs de ce partenariat : construire ensemble un espace de paix, de sécuritéet de prospéritépartagée. Pour y parvenir, elle prévoit des actions dans les domaines politique, économique, financier, culturelet social.

Le processus de Barcelone est une politique régionale et multilatérale de partenariat associant les Etats des deux rives de la Méditerranée. La politique européenne de voisinage(PEV), instaurée en 2004, vise à compléter et renforcer le processus de Barcelone au moyen de plans d'action bilatéraux convenus avec tous les pays.

· Programme EuroMed de formation des administrations publiques (EMPTA)

Le programme de formation des administrations publiques (EMPTA) s'insère dans le plan d'action du processus de Barcelone.

Ce programme contient quatre modules de formation :

- Connaissances de base sur l'Union Européenne.

- Module dont le thème sera décidé par les partenaires participants (bonne gouvernance, aménagement du territoire,etc.).

- Formation des formateurs

- Connaissances avancées sur l'Union Européenne.

L'Ina coordonne les candidatures aux cycles de formation du programme en Syrie et représente la Syrie dans les réunions régionales du programme.

Afin de pérenniser la coopération crée dans le cadre du programme EuroMed de Formation d'Administrations publiques, les institutions et centres de formation en administration publique se sont convenus à créer un réseaux regroupant ces institutions et centres et qui aura pour objectifs la promotion de l'échange des informations et des bonnes pratiques par des sessions de formations et des rencontres régulières, d'institutionnaliser les liens crées dans le cadre du programme et d'être un forum de discussion et de réflexion sur les questions ayant trait au partenariat euro-méditerranéen.

v Participation active dans les études et les prépositions sur la réforme de l'administration publique

L'Ina est activement présent dans plusieurs activités et groupes de travail ayant trait à la réforme administrative, notamment :

· Projet de réforme de l 'administration publique

L'Ina est le noyau du groupe de travail constitué de membres de différents ministères, du cabinet du premier ministre, de la Commission du plan ce groupe a bénéficié aussi du soutien du programme de modernisation institutionnelles et sectorielle de l'Union Européenne ISMF). Ce groupe est chargé de présenter des propositions sur la réforme et la modernisation de l'administration publique en Syrie.

L'Ina a organisé un cycle de formation aux membre du groupe dans ses locaux. Aussi, il a contacté l'Ena de France pour préparer une autre formation en "gestion de ressources humaines et réforme administrative". Cette formation a eu lieu à l'antenne de l'Ena à Paris en juin 2008. A leur retour, les membres du groupe ont présenté un rapport au cabinet du premier ministre contenant des propositions pour la réforme de l'administration en Syrie.