:: formation  
Formation initiale sur concours

Ils s’agit de recruter les hauts fonctionnaires et de les former et préparer à occuper des postes élevés dans les administrations syriennes.

Il existe actuellement un seul concours ouvert aux fonctionnaires et aux étudiants âgés de 35 ans au plus et possédant un diplômes égal au moins à la licence (bac . + 4). par ce concours, une cinquantaine d’élèves est recrutée chaque année.

Bien que les règlements de l’INA prévoit la possibilité pour les élèves étrangers d’y étudier, ce concours n’est ouvert pour l’instant qu’aux syriens et palestiniens séjournant en Syrie. Pour admettre les ressortissants des autres pays, il faut au préalable mettre en place un système de cycles internationaux. Cette question est encore en étude.

Déroulement de la scolarité

La scolarité dure 24 mois et alterne les enseignements sous leurs différentes formes (cours, séminaires, études de cas, visites d’étude, tables ronde, etc.) et les stages en administrations (2 stages, chacun de 4 mois).

Une formation multidisciplinaire et liée à la réalité

L’INA est un institut d’application et forme des fonctionnaires qui seront à la fois des experts et des managers. C’est pourquoi la formation fait une très large part aux stages et articule les enseignements autour d’expériences professionnelles de longue durée sur le terrain. Les intervenants sont eux mêmes choisis pour leur expertise. Ils partagent leurs expériences avec les élèves et les aident à utiliser pleinement les acquis à l’appuie, notamment, de travaux collectifs et de mises en situation. En concevant le cursus des élèves, l’INA part d’un principe de base : ce n’est pas le volume des connaissances fournies à l’élève qui compte, c’est plutôt sa capacité à les collecter et à s’en servir : autrement dit, au lieu d’essayer de donner le maximum de connaissances théoriques dans un domaine donnée, l’INA œuvre à lui faire acquérir des mécanismes, des méthodologies pour récupérer les informations, les traiter, les analyser, les regrouper, en tirer des conclusions et les exposer.

Dans cette perspective, le cursus a été restructuré en 2007 : jusqu’à là, « l’enseignement académique » comportait trois phases : une phase de cours de cadrage, une autre de cours d’approfondissement et une troisième d’études de cas. Ces différentes formes d’enseignement ont été regroupées dans des modules qui sont au nombre de quatre : économie et finances, Droit et administration, décentralisation et aménagement du territoire, relations régionales et internationales. Dans chaque module sont intégrées et liées les différentes formes d’enseignement : les cours de cadrage et d’approfondissement, les études de cas, les visites sur le terrain, les interventions des responsables politiques et des experts étrangers, les ateliers, etc.

Première et deuxième années de scolarité (24 mois)

Stage I

Module I

Economie et finances publiques

Vacances

Module II

Droit et gestion des services publiques

Module III

Systèmes de protection sociale

Module IV

Décentralisation et aménagement du territoire

Module V

Relations et coopération régionales et internationales

Stage II

Séminaire de recherche

Mois :

1, 2, 3, 4

Mois :

5, 6, 7

août

Mois :

9, 10, 11

Mois :

12

Mois :

1, 2

Mois :

3, 4

Mois :

5, 6, 7, 8

Mois :

9, 10, 11, 12

· Langues française

· Langue anglaise

· Informatique

·

Evaluation

Affirmant son caractère d’institut d’application, le système d’évaluation de l’INA accorde une part importante aux stages et aux travaux pratiques. La note finale sur 100 points est répartie de la manière suivante :

Forme d’enseignement

Note sur 100</span>

Stage I

10 (le tiers de cette note est donné par le maitre de stage)

Cours

20

Langues étrangères (français + anglais)

10

Informatique

4

Etudes de cas et travaux dirigés

22 (une partie de la note est collective, l’autre individuelle)

Stage II

20 (le tiers de cette note est donné par le maitre de stage)

Séminaire de recherche

10

Ateliers, visites, etc.

4

Total des deux années

100

Ina, juillet 2009